États-unis

Tueurs en Série

retrouvez nous sur facebook suivez lesfaitsdivers sur twitter newsletter Newsletter rss RSS login Inscription actualites

tueur en série - Le tueur du zodiac identifié après 31 ans d'énigme ? 31 ans après les crimes du tueur du zodiac, un des tueurs en série américain les plus célèbres, une nouvelle piste permettrait de l'identifier ?

Mis en ligne le 05/05/2009 - 18H08
États-unis
imprimer Email Partager rss

Deborah Perez, une femme de 47 ans, devant les marches du célèbre San Francisco Chronicle, le quotidien dans lequel ont été publié toutes les lettres du tueur en série appellé "le tueur du zodiac", a organisé la semaine dernière  une conférence de presse pour déclarer connaître la véritable identité de ce tueur très célèbre aux USA, en Californie notamment.

droits : Liz Hafalia /The Chronicle

source SF Chronicle (conférence de presse)

Elle identifie le tueur comme étant son beau père, mort d'un cancer en 1983, "Guy Ward Hendrickson", un menuisier, jusque là sans histoire avec les forces de l'ordre.

Ce qui laisse septique nos confrères médias, outre manche, c'est déja son avocat, récemment rayé du barreau.

Ensuite, pourquoi avoir attendu temps de temps avant de faire ses déclarations à la presse et aux autorités. Beaucoup d'autres témoins supposés à l'époque ont déclaré connaître ce tueur, sans arriver à être crédible et révéler l'assasin.

Ses arguments sont les suivants : 

« J'ai réalisé que mon beau-père était le tueur du Zodiaque en voyant pour la première fois son portrait robot en 2007, a-t-elle répondu le jour de sa conférence de presse. Jusqu'à cette date, je ne connaissais pas l'histoire du Zodiaque. Mais en découvrant ce portrait, j'ai reconnu Guy. Puis je me suis souvenue que je l'avais accompagné sur les lieux de deux de ses crimes sans le savoir. » 

Elle déclare être l'auteur de la lettre que le tueur du Zodiaque envoyée à l'avocat Melvin Belli (aujourd'hui disparu) en 1969, et posséder une paire de lunettes de l'une des victimes, Paul Stine, le chauffeur de taxi tué le 11 octobre de la même année. Elle aurait également participé à la création de la capuche que le tueur, son beau père selon elle, portait toujours lorsqu'il s'apprêtait à tuer

A l'âge de sept ans, lorsqu'elle ne comprenait encore rien à la vie, elle accompagna deux fois ce beau-père, qui avait fait venir sa mère et ses sept enfants du Mexique, sur les lieux de ses crimes. Qu'elle ne fut pas le témoin direct des meurtres, mais qu'elle entendit des coups de feu, que Guy expliqua comme l'explosion de pétards. (source rue89)

Janice Hendrickson la fille de Guy Ward Hendrickson, le tueur supposé selon Deborah Perez, dément tout cela en déclarant :

« Mon père n'aurait pas tué une mouche. Il m'a battue à maintes reprises, c'est vrai, et il avait de mauvaises fréquentations. Mais il lisait la Bible tous les soirs et il n'aimait même pas les armes à feu. Deborah veut juste se faire de la pub, vu qu'elle est en train de tourner un documentaire sur le sujet. »

Pour revenir sur ce tueur en série, de 1968 à 1978, pendant 10 ans, il tua selon lui plus de 72 victimes, seulement 6 lui sont imputées par le San Francisco Police Department.

archive/droits : The Chronicle

Son mode opératoire, très varié, étonna à l'époque. Pas de victimes types, pas de viols, de vols, juste le plaisir de voir mourrir et de tueur sans remords des victimes choisies a priori au hasard.

Sa tuerie démarre le 20 décembre 1968, il tue dans un double homicide, David Faraday, 17 ans, et Betty Lou Jensen, 16 ans près de Vallejo en Californie. Une execution à bout portant du jeune garçon en pleine tête et dans le dos de la jeune fille qui s'enfuie.

Va suivre pendant 10 ans, beaucoup d'autres crimes, mais ce qui frappe chez ce tueur, c'est la communication malsaine qu'il entreprend avec les médias notamment le quotidien célèbre, le SF Chronicle, auquel il envoit des courriers contenant des cryptogrammes, des énigmes difficiles à élucider détenant des informations sur les meurtres, les victimes et ce qu'il va faire ensuite.

Policiers et journalistes ont été très sollicité à l'époque sur cette affaire non élucidée.

droits : Liz Hafalia /The Chronicle

Pour en savoir plus attendons l'analyse ADN des lunettes, qui pourrait donner des informations précieuses sur la véracité des propos de Déborah, et le documentaire dans lequelle elle déclare prouver ses propos.

l'article du San Francisco Chronicle ici

bande annonce du film « Zodiac » de David Fincher (source allocine)

FM. www.lesfaitsdivers.com

> Actualités États-unis > Tueurs en Série

Mot clés : tueur en serie, zodiac
retour a l'actu
derniere heure
a la une
le top

E-mail :

Mot de passe :

le top
Retrouver l'actualité
sur

publicité
L'affaire de la semaine

en ce moment sur LFD-TV
Le portrait de la semaine


Les mots clés qui font l'actualité

Inscription à la newsletter
Recevez toute l'actu des Faits Divers dans votre boîte mail.
Email :

Derniers commentaires

Stangame : Salut, René Lancelin, inquiet de ne pas avoir retrouvé sa femme et sa fille pour un repas chez des amis, appelle la police. Ensemble, ils…
sur Les Soeurs Papin

Ericmaillaird : Vraiment ! Je trouve ça beau ! Arrachage d'yeux ! J'aaaadorreeee ! J'ai fais la même avec mon chien ! Rest in peace pepete :)…
sur Les Soeurs Papin

Ericmaillaird : C'est dégueu ! Horrible même !…
sur Les Soeurs Papin

Frederick : excellent, on a quand même encore le droit de rêver. Que la force soit avec nouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus :-)…
sur pub darkvador Volkswagen

Frederick : franchement pas étonné qu'il y ait de la gruge derrière tout cela. Il est franchement bien placé lol…
sur Faits divers paris sportifs

publicité